Le lait: sain ou pas?

Pendant que les lacto-nazi, cancérologues radiés à cause de leur incompétence et autre personnages tourmentés vont crier au cancer, au microbiote intestinal et compagnie, qu’en est-il vraiment?

Si on les écoutait, puisque le lait est riche en sucres et en acide gras saturé, il favoriserait les inflammations, la prise de poids, la plupart des pathologies et de nombreux problèmes mondiaux (dont la famine, l’inflation, la pollution des océans et le crash boursier de 1929). Si on continue à les écouter on entendra certainement cette phrase « Le lait de vache c’est pour les veaux, nous on est des humains donc comme 1+1 font 2, on doit boire du lait d’humains gneuuuu » dixit Kevin, fan de tuning, te faisant la morale sur les dangers du lait avec une clope au bec.

Plus serieusement;

  1. Vous tirerez bénéfice de l’association entre sucres et AGS (métabolisme upppp)
  2. Il y a peu d’aliments aussi intéressants nutritionnellement parlant que le lait. Ce dernier a un excellent ratio entre macros nutriments (protéines, lipides, glucides) et contient de nombreux vitamines et minéraux (A, B, D, K, potassium, magnésium, sélénium) et possède un rapport phosphore/calcium élevé, ce qui est très important pour la santé des os. Le calcium impact positivement ta fonction nerveuse, la coagulation de ton sang ainsi que tes contractions musculaires et cardiaques.
  3. Les lacto-nazi n’ont pas totalement tord non plus. Vous ne pourrez pas profiter des bénéfices ci-dessus en consommant du lait industriel. La qualité du lait que vous buvez elle, est importante et c’est de là que les lacto-nazi tiennent leur crédibilité. Au même titre que les autres aliments, plus votre lait est transformé/industriel, moins il sera de bonne qualité. Mais le problème ne vient donc pas du lait en lui même mais bel et bien de son processus de fabrication. Privilégie le lait de ferme cru, pas transformé et le problème sera réglé.

D’autres avantages a la consommation de lait? Oui, pleins! Résumons quelques points relevés dans diverses études (pour cet article, étant donné le scepticisme général, les études seront mises a disposition en commentaire):

  • Baisse du taux de syndromes métaboliques
  • Baisse de l’hyperglycémie
  • Meilleure densité osseuse
  • Diminution des cancers (notamment celui du sein et du colon)
  • Diminution des maladies cardiovasculaires (AVC)
  • Diminution du diabète (de type 2 surtout)

Intolérance au lactose, vraiment? Fait un test pour savoir si tu es vraiment intolérant(e) au lactose ou si c’est dans ta tête car être ballonné après avoir bu du lait n’est pas forcément signe d’une intolérance, ça peut également venir de la quantité ingérée par exemple. Fait le test avec du lait cru et analyse ta réaction (souvent, même chez les personnes réellement intolérantes, les symptômes disparaissent progressivement). Il n’est pas rare de n’être intolérant, en réalité, qu’au lait de m****.

D’ailleurs pour l’anectode, les laits les plus transformés sont les laits végétaux, souvent labellisé « bio ». Ils contiennent généralement des additifs tel que la carraghénane par exemple. Le lait de noix de coco peut être intéressant s’il est peu transformé, mais c’est un autre sujet.

Si tu viens a reconsommer du lait alors que tu n’en bois plus depuis longtemps et que tu ne le digère pas vraiment bien, c’est normal. Comme ton corps ne produisait plus de lactase, tu le digères un peu moins bien. Dans ce cas, réintroduire le lait progressivement est la meilleure option.

Vous l’aurez compris, le lait est BON pour la santé de manière générale (tout dépends du contexte évidemment) mais ses qualités dépendent grandement de son niveau de transformation. Privilégiez le lait cru, acheté chez votre paysan local. Profites de la disponibilité du lait de brebis, chèvres et vaches nourries à l’herbe (important car le lait sera de meilleur qualité et contiendra plus de protéines). Lis les étiquettes des produits, si la liste des ingrédients fait 20cm de hauteur, repose le. Rappel toi que ça n’est pas seulement valable pour le lait, mais pour tout ce que tu manges. Principe santé/adhésion : 80% d’aliments non-transformés/bruts contre 20% d’aliments industrialisés/transformés que tu peux te permettre si tu le souhaites.

Sources :